semaine prochaine : Averses et fraîcheur

Article rédigé le Samedi 9 Juin 2012 par agatefrance
 
 
La première maison passive arrive (enfin) en France en 2008.

A partir du printemps prochain, quelques 200 maisons de ce type devraient sortir de terre chaque année. Des pavillons de 80 à 150 m², tous labellisés "Effinergie", l'équivalent du label Passiv Haus (Maison passive) allemand. Le label correspond à une consommation annuelle comprise entre 40 et 75 kWh/m².

"La Bonne Maison" est le fruit de l'initiative du photographe Yann Arthus-Bertrand et du travail de l'architecte Coste.

Pour un prix de 125 000 ¤ pour les 100 m² habitables (hors terrain), elle représente un surcoût de 25% par rapport à une maison conventionnelle. Ou un investissement à long terme, puisque les économies d'énergie permettraient un amortissement sur 18 à 20 ans. Voire moins, si l'inflation se fait doubler entre-temps par la hausse du prix de l'énergie.

Une bonne affaire, si l'on en croit Roland Romain, Président de Geoxia : "En construisant "La Bonne Maison", nous avons souhaité dès le départ inscrire notre démarche dans une logique industrielle permettant d'envisager une diffusion en grande série à faible coût (à partir de 1300 ¤ HT/m²). Une démarche écologique, mais pragmatique avant tout !"

Parmi les atouts mis en valeur par le constructeur, l'élément primordial demeure l'optimisation de l'isolation, à laquelle vient s'ajouter une bonne intégration des apports d'énergie extérieurs (géothermie, ensoleillement, ...)

Dans le détail, cela donne :

* L'isolation continue du plancher, des murs et des rampants
* L'air, renouvelé par températion (échange de température entre l'air sortant et l'air entrant)
* Les fenêtres sont équipées de triple vitrage (25% de performance en plus par rapport au double vitrage)
* L'électro-ménager est choisi dans la catégorie A++
* un "mousseur" dans les robinets ajoute des bulles
d'air dans l'eau pour donner la même impression de pression pour moins d'eau consommée * Un spot solaire capte la lumière naturelle extérieure pour la rediriger à l'intérieur
* Le chauffe-eau est électro-solaire. L'énergie solaire couvre 62% des besoins de la maison.
* Un puits canadien capte la chaleur du sol à 2,5m de profondeur (géothermie passive)
* L'eau de pluie est récupérée pour un usage extérieur
* Un poêle à bois est couplé à un mur d'inertie thermique en briques.

Sources : Enerzine.com
Mots clés : actualite, meteo
Dans Actualités » Prévisions
 
 

Sur le même sujet

Commentaires